Notre choix vegan

Certains ont peut-être remarqué un article pas comme les autres le mois dernier et le pavé rouge qui bouge tout seul dans la barre latérale, ces deux éléments n’ayant pas de lien direct avec les sujets traités sur feub.net. J’ai décidé d’ouvrir un peu le champ d’action de ce blog, de m’ouvrir un peu. Je n’ai jamais vraiment été militant, ni activiste, je n’ai jamais fait de prosélytisme, ce n’est pas exactment dans ma nature. Certainement que les choses changent, les mentalités bougent, je ressens le besoin d’en parler un peu plus maintenant. C’est un réel besoin.

Ce petit changement est directement lié à notre – Francesca et moi – passage au végétalisme strict, autrement appelé véganisme. Dans ce billet et en général j’utiliserai le terme anglophone vegan, non accordé ni en genre, voir ni en nombre non plus. Après de nombreuses années végétariens – pour raison d’éthique animale – nous avons eu comme un choc en visionnant une vidéo sur YouTube, un discours intitulé à juste titre « Le discours le plus important de votre vie » par Gary Yourofsky, qui est un activiste américain pour les droits des animaux.
Il est vrai que mis à part certains aspects de santé et quelques autres informations, rien n’est vraiment nouveau pour quelqu’un qui « baigne » dans ces sujets, alors pourquoi ce discours? Simplement pour le ton, les faits exposés, indéniables, les vérités/contres-vérités, l’aspect santé est omniprésent ainsi que l’approche humano-animaliste, et puis ce talent pour discourir, toujours un mélange du direct du droit avec une pointe d’humour.
J’invite tout le monde à visionner les 70 minutes de cette vidéo, même si vous n’êtes pas intéressé par la défense du droit des animaux et pour un régime de vie vegan, cette heure (et dix minutes) ne sera pas perdue, il y a plein de choses intéressantes évoquées.

[youtube_sc url=9ivPJUypbVs]

C’est donc cette vidéo (sous-titrée en plus de 15 langues) qui nous a donné la chiquenaude pour devenir vegan, il était clair que le végétarisme devenait obsolète, inutile. Le végétarisme est illusoire, il y a plus de points communs entre une personne ayant choisi de vivre en omnivore et un végétarien qu’entre ce même végétarien et un vegan. A quoi bon ne pas manger de viande si ces mêmes vaches sont abusées pour leur lait?

« Certaines personnes pensent qu’un « régime complet à base de plantes » est extrême. Chaque année un demi-million de personnes ont leur poitrine ouverte et une veine prise de leur jambe leur est cousue sur leur artère coronaire. Certaines personnes appelleraient ça extrême.
— Docteur Caldwell B. Esselstyn

Le but de ce billet n’est pas de partir dans des explications où des détails, il est là pour exposer un peu ces petits changements sur feub.net, ce ré-alignement de ma vie personnelle qui influe sur le blog. Les articles techniques resteront, cela reste mon boulot et j’aime ça ^.^ Mais je vais essayer de parler un peu plus de ce mode de vie également. Bien sur tout commentaire sera le bienvenu, j’y répondrai avec plaisir dans la mesure de mon savoir. Mais j’aimerais éviter au mieux les dérives, je sais qu’il s’agit d’un sujet qui s’enflamme très vite, paradoxalement d’ailleurs, faire quelque chose qui protège la vie apporte son lot de détracteurs, de personnes voulant en découdre avec du veg*.
Etre vegan c’est améliorer sa santé dans le respect de l’autre, non pas l’autre d’un point de vue spéciste (uniquement l’homme), mais l’autre de la même ou d’une autre espèce. Son prochain. Je vis en Italie depuis deux ans, mais j’écris toujours en français et je sais qu’il est difficile de parler de véganisme et même de végétarisme sur les terres de Molière. La France avec sa tradition Humaniste – ce qui est beau mais reste centré sur l’espèce humaine, l’Homme – est encrée dans ses us et coutumes culinaires, dans sa bouffe et son rapport macabre avec les autres animaux. Il est temps de se réveiller, de changer les mentalités, d’en finir avec les problèmes cardio-vasculaires qui n’existent que par la viande. Nous ne sommes pas fait pour manger de la viande, notre système digestif n’est pas conçu de la sorte. Nous ne sommes pas fait pour boire du lait.. autre que le lait de notre mère et uniquement en période de croissance. Avez-vous déjà vu un lion adulte têter encore sa mère? Je ne pense pas. C’est pareil pour tous les animaux, le chaton boit le lait de sa mère, le veau pareil, l’éléphant aussi, je n’ai jamais vu un éléphanteau boire le lait d’une gazelle, alors pourquoi diantre l’animal-homme boit-il du lait de vache (ou de chèvre).

Je terminerai sur une citation de Gary Yourofsy.

Ce n’est pas votre droit – basé sur VOS traditions, VOS us et VOS habitudes – de refuser aux animaux LEUR liberté en les blessant, et les faisant vos escalves et en les tuant. Ce n’est pas ce que les droits sont. Ceci est de l’injustice. Il n’y a aucun contre-argument au véganisme. Acceptez-le. Escusez-vous pour la façon dont vous avez vécu. Dédommagez-vous et avancez.

Pour vraiment en finir, après plus de 2500 lectures aux Etats-Unis, Gary Yourofsky visite d’autres pays depuis cette année. Je ne sais pas pour la France, mais il sera en Italie en octobre, nous allons le voir à Latina le 14.

Le site de Gary http://www.adaptt.org/
Une seule solution : l’abolition http://vegan.fr/
Le site de Gary L. Francione : http://fr.abolitionistapproach.com/
Le forum français vegeweb.org

1 réflexion sur « Notre choix vegan »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *