Ma nouvelle configuration Ivy Bridge

Il y a un peu plus de 7 ans, j’étais l’heureux switcher vers le monde d’OS X. Toujours enthousiaste à l’évocation d’Apple, j’en ai tout de même perdu la fascination et je dois l’avouer après une longue période entre deux eaux, ne sachant pas où placer mon pied, j’ai mentalement franchi le pas et je me tourne vers le PC.

Pourquoi ce virement? Plusieurs choses, qui ne font pas vraiment partie de ce billet, mais pour rapidement évoquer quelques points, je dirais qu’il y a en particulier l’iOSisation trop prononcée d’OS X qui ne me plait pas – alors que des éléments comme le Finder restent pré-historiques dans leurs fonctions – Apple oublie de plus en plus les power users et je crois et j’ai peur que cela ne va que s’accentuer. Le coté hardware également fait très peur avec les processeurs et maintenant la RAM qui sont soudés à la carte mère sur de nombreux modèles, aucune possibilité d’évolution.
Ce sont grosso-modo les 2 gros points qui me gênent s’il y en avait à dire à propos d’Apple, mais ce virement n’est pas totalement du à mon mécontentement d’Apple, il est surtout du à l’envie et l’excitation de revenir aux joies de choisir ce que l’on veut dans son boitier, de revenir à des possibilités de modularité énormes et là je dois dire que je me suis fait un petit plaisir, presque une cure de jouvence émotiono-tech ^.^

Le type de configuration

Mon utilisation de ma station de travail se résume en trois aspects :

  1. utilisation classique à tout faire, principalement internet et musique,
  2. développement web,
  3. photographie.

Je ne suis pas dans la course à la puissance, mais je ne voulais pas une configuration premier prix non plus.

La configuration

Le choix des composants, à commencer par la carte mère n’a pas été simple, j’ai donc du me documenter et lire pas mal de choses, mais tout cela a été plutôt passionnant. Mon choix s’est porté sur l’architecture Ivy Bridge, qui permet d’utiliser des processeurs Intel Core de 2ème et 3ème génération, j’ai d’ailleurs fait mon choix sur l’i5 3470 à 3,2 GHz, et pour la carte mère c’est donc une Asus à base de Z77 avec le modèle ASUS P8Z77-V LE PLUS.

7gVsGBNwi4POWi1l_500

Pour gagner en vélocité et pour marquer le coup, j’ai décidé d’opter pour un petit SSD pour le système, ce sera mon premier. Ne voulant pas casquer là-dessus, j’ai opté pour un Samsung 840 Series Basic de 128Mo, plutôt bien coté même si loin d’être des plus véloces surtout en écriture. Mais vu son prix actuel c’est plutôt une bonne affaire. Les données sont sur 2 disques SATA d’1To en RAID 1.

StorageReview-Samsung-SSD-840-Pro

Ayant d’abord pensé à doter la machine de 16Go de RAM, j’ai revu ce nombre à la baisse avec 8Go, cela ne m’a pas semblé indispensable au final, je verrai avec le temps. Il s’agit de 2 barrettes Corsair XMS 2000 MHz de 4Go.

Elément bien sur très important, l’alimentation est une Corsair CX500M, certifiée 80+ Bronze, un bon compromis prix/qualité/énergie je pense.

in1006720102

Installation et premier démarrage

Coté système, j’ai voulu revenir à Windows également. Autant j’adore et utilise GNU/Linux (Fedora power), je continue de penser qu’il me manque trop de choses en utilisation station de travail, particulièrement en gestion du workflow photo. Ce sont mon avis et mon expérience personnels uniquement.

Mon autre excitation était donc pour Windows 8, et oui ;] La machine montée, je démarre l’installation sur une clé USB. Environ 10 minutes sur le SSD, impressionnant. Je dois dire que c’est ma première machine un peu puissante (ne riez pas les gamers), même dans le temps je n’ai jamais eu d’architectures derniers cris, toujours des configs assemblées comme-ci comme-ça. C’est donc un petit plaisir.

L’OS est plaisant, il va nécessiter quelques jours voir semaines afin de maitriser les nouveaux concepts et les raccourcis, mais il me plait bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *