Mettre en place les quotas avec Dovecot

Dovecot

Rapide procédure pour mettre en place des règles de quota de notre serveur IMAP Dovecot sur une Fedora 20.

Pour rappel, ce qui suit fait référence à un serveur de messagerie basé sur Postfix et Dovecot. Voir ce billet – et ceux qui suivent – pour connaitre la base : Serveur de messagerie simple avec Postfix et Dovecot.
Le présent tutoriel est testé sur une Fedora 20 avec Dovecot 2.2.12

Continuer la lecture de « Mettre en place les quotas avec Dovecot »

Envoyer un email avec pièce jointe avec la commande mail sous Linux

Ce matin, mon collègue me demande s’il n’y aurait pas de problème avec l’envoi d’email avec des pièces jointes d’une certaine taille sur un petit Postfix que nous utilisons en interne pour envoyer des logs et ce genre de choses.
Je regarde la configuration est augmente la taille maxi des messages, et je veux faire un test. Mais je crois que je n’ai jamais envoyé d’email depuis Linux avec la commande mail avec pièce jointe. Une rapide recherche me guide vers la commande uuencode. Sous CentOS, celle-ci est disponible dans le paquet sharutils :

$ sudo yum install sharutils

Le programme installé, je fais un test en envoyant une pièce jointe :

$ uuencode file.txt file.txt | mail fabien@feub.net

Et voici comment ajouter du texte dans le corps du message avec la pièce jointe :

$ (date; uuencode file.txt file.txt) | mail fabien@feub.net

date est juste la commande pour afficher la date courante, cela pourrait être un cat :

$ (cat monfichier; uuencode file.txt file.txt) | mail fabien@feub.net

Cette méthode fonctionne plutôt bien à quelques exceptions près. Certains clients de messagerie ne décodent pas la pièce jointe. L’encodage uuencode n’étant pas standardisé, un message ne sera simplement pas décodé et un message comme celui ci-dessous peut apparaitre :

[the content of the mail message was saved to the file "mail.uue"]

Il est alors possible de le décoder à la main :

$ uudecode mail.uue
The file "file.txt" was written to the current directory

La tête avant les doigts, pas l’inverse

Crédit : http://www.fotopedia.com/items/jeans-Y-cdLxGnotQ

Hier soir a été un de ces moments où les doigts fonctionnent plus vite que le cerveau pour moi. J’ai mis à genoux le serveur qui héberge feub.net, bon nombre d’autres domaines et un serveur de messagerie pour ne citer que les services les plus importants, juste parce que je n’ai pas réfléchi avant d’agir et il m’a fallu trois bonnes heures pour corriger mes dégats.
N’ayant jamais eu à gérer un nombre dingue de domaines et d’hébergements, je fais tout à la main (DNS, httpd/vhost, etc), mais j’ai voulu essayer un panneau de gestion d’hébergements open source, en l’occurence ZPanel et ça a été le début de la fin.

Continuer la lecture de « La tête avant les doigts, pas l’inverse »

Dovecot deliver comme LDA et Sieve / Pigeonhole

Pour remettre un message localement dans le bon répertoire de la bonne boîte aux lettres, un système de messagerie utilise un LDA (Local Delivery Agent). Le MTA (Mail Transfer Agent) Postfix est souvent utilisé pour cette tache par l’intermédiaire de son daemon virtual qui fait exactement cette tache, sans fioritures. C’est lorsque l’on veut un peu plus de fonctionnalités et de souplesse qu’il est intéressant de changer de LDA, dans ce tutoriel ce sera pour celui de Dovecot que nous connaissons déjà pour avoir mis en œuvre un serveur complet de messagerie basé sur Postfix et Dovecot. Le LDA de Dovecot se nomme deliver et la prochaine étape de ce tutoriel consistera à modifier notre configuration pour l’utiliser.

Continuer la lecture de « Dovecot deliver comme LDA et Sieve / Pigeonhole »