Ajouter un disque à une pile RAID 1

Dans cet article nous allons expliquer comment ajouter un disque à un système RAID1 sous Fedora avec la commande mdadm.

Depuis hier edoras ma vieille config qui me sert de serveur fourre-tout sous Fedora 11 ne démarrait plus. J’avais depuis un certains temps un disque dur qui jouait du grattoir à faire un bruit pas possible qui normalement devrait alerter n’importe qui qu’il est temps de s’en occuper. Mais bon, j’ai laissé courir en me disant que ça allait bien tenir et que je m’en inquiéterais plus tard. J’ai attendu trop longtemps.

Je passe sur les détails du comment du pourquoi je m’en suis dépatouillé pour récupérer mes données (229Go de photos et de musique) sur du LVM réparti sur 2 disques avec un disque marqué inexistant. Mais j’ai réussi.
Edoras est d’une part un vieux coucou (Sempron 2400+ avec 1Go de RAM), mais reste très bien pour un petit serveur qui démarre en niveau 3, mais c’est aussi une usine à gaz qui comporte 5 disques : un disque système avec 2 partitions /boot et l’autre en LVM (swap, root et home), un VGdata de 380Go sur 2 disques et un VGraid qui comme son l’indique est un RAID1 sur deux disques SATA de 500Go. Non seulement, j’ai eu ce problème d’inconsistance du VGdata, mais j’avais un des disques du RAID déconnecté. Et ne me demandez pas pourquoi, ce deuxième disque avec un identifiant de partition de type Linux LVM (8e) et non pas Linux RAID auto (fd). Je l’ai donc ré-attribué l’id du système de fichiers comme étant fd. Et j’ai du ré-ajouter le disque au RAID pour le resynchroniser.

Continuer la lecture de « Ajouter un disque à une pile RAID 1 »

Remontage de temps

Time Machine dans une situation réelle

J’ai eu un petit soucis lors de la tentative d’installation de la dernière maj d’OS X, la 10.5.2, je n’ai tout bonnement pas pu l’installer car ma partition system manquait d’espace, Leopard me demandait 2,4Go pour l’installer. Pour info, j’ai deux partitions sur mon iBook : system et data (le(s) home(s)). C’était l’occasion de faire un petit ménage général en partitionnant différemment et en ré-installant tout.

Mais c’était aussi l’occasion d’essayer une restauration avec Time Machine! Je dois dire que cela marche plutôt bien, rien de bien folichon vous me direz, on demande juste de retrouver un(des) fichier(s), mais ça marche. Mon but n’était pas de restaurer un système entier avec Time Machine, seulement de récupérer mes documents, photos et des choses genre le Carnet d’adresses, mes bookmarks Safari, etc. J’ai bien aimé le fait de se retrouver au même endroit dans le Finder où l’on a invoqué Time Machine dans l’arborescence (j’ai retourné cette phrase 36 fois sans arriver à être explicite..), par exemple je suis sous ~/Documents/2008/toto.txt, lorsque je démarre Time Machine, il se place directement sous ~/Documents/2008/toto.txt de la dernière sauvegarde.

Apple Time Machine
Time Machine en action

Je suis maintenant bien en 10.5.2 et mon partitionnement et le suivant : 20Go pour system et le reste (environ 74Go) pour data. Pour ceux qui veulent faire des partitions et rediriger leur home sous Leopard, j’ai écris une petite note là-dessus il y a quelque temps.